RESSOURCES : A la découverte des matériaux…

RESSOURCES : A la découverte des matériaux…

3 films pour illustrer notre petite découverte des matériaux :

 

  1. La récolte du caoutchouc
  2. un souffleur de verre réalise un cheval cabré (verrerie de Murano à Venise – Italie)
  3. La réalisation d’un cadre de VTT en Carbone

 


 

La récolte du Caoutchouc

 


 

Double clic pour voir le film en entier

 

 


 

Souffleur de verre

 


 

Double clic pour voir le film en entier

 

 


 

Comment faire un vélo en fibres de carbone

 


 

Double clic pour voir le film en entier

Programmons une animation avec mBlock

Programmons une animation avec mBlock

Découverte de l’interface

 

 

 

 

TRAVAIL A FAIRE

 

Nous allons découvrir les fonctions graphiques de mBlock en réalisant une animation pour notre projet ADOPT A FLOAT

 

Cette animation doit montrer, sur un fond de mer, le flotteur qui coule progressivement jusqu’à 1000 m de profondeur. Puis il avancera vers la droite et un compteur de jour mesurera le temps de 0 Jours à 9 jours. Le flotteur remontera à la surface, allumé en vert car il fait fonctionner ses capteurs… Arrivé à la surface il transmet ses données vers le satellites…

 

COMMENCONS PAR LE COMMENCEMENT…

 

Qu’est ce qu’un lutin

 

Un lutin définit un élément graphique que nous allons pouvoir contrôler sur notre scène. C’est le plus souvent un personnage mais l’on peut dessiner ce que l’on souhaite. Il a la particularité de pouvoir comprendre plusieurs versions différentes de lui-même… On parle alors de costumes.

 

Au départ le lutin de mBlock est un petit panda.

 

Comment modifier son lutin ?

 

QU’EST-CE QUE L’ARRIERE-PLAN ?

 

L’arrière-plan définit le décor de fond de la scène. Au départ il n’y a rien (fond blanc). On peut y mettre une image de son choix.

 

Comment modifier son arrière-plan ?

 

QU’EST CE QUE LA SCENE ?

 

La scène est la zone ou les lutins vont pouvoir se déplacer. La scène est une sorte d’écran d’ordinateur virtuel ou tous nos éléments graphiques vont apparaître. Chaque Lutin se « pose » dessus en précisant des coordonnées X et Y (abscisse et ordonnées).

 

 

 

Comment positionner et modifier son lutin sur la scène ?

 

 

Fiche à télécharger

Anatomie du flotteur

Anatomie du flotteur

Analysons les fonctions de notre flotteur

En utilisant les documents ci-dessous, sur une feuille de ton classeur, fais la liste des éléments contenus dans ce flotteur en les classant par catégories :

  • Le ou les élément(s) alimentant le système en énergie ;
  • Le ou les élément(s) permettant au flotteur de bouger ;
  • Le ou les élément(s) capables de mesurer ou détecter quelque chose ;
  • Le ou les élément(s) capable de communiquer.

 Ressources

Animation sur le flotteur-profileur : http://www.monoceanetmoi.com/web/index.php/fr/flotteur

Notice technique simplifiée d’un flotteur-profileur provor cts4 :

Analyse fonctionnelle du flotteur

Document à compléter

A l’aide des informations relevées précédemment, complète le document ci-dessous (textes et titres)

Puis…

  • Colore en bleu le ou les élément(s) qui permettent de capter des informations, les CAPTEURS ;
  • Colore en rouge le ou les élément(s) qui permettent d’effectuer une action, les ACTIONNEURS ;
  • Colore en jaune le ou les élément(s) qui permettent de stocker l’énergie électrique ;
  • Repasse en jaune la ligne qui permet d’alimenter en énergie électrique tous les composants du système, LA CHAINE D’ALIMENTATION ;
  • Repasse en rouge les lignes qui permettent le passage d’informations, LA CHAINE D’INFORMATION ;
  • Colore en vert l’élément principal du système, celui qui contrôle, analyse et peut prendre des décisions, LA PARTIE COMMANDE.

Notre flotteur : Le_Phare !

Notre flotteur : Le_Phare !

Notre flotteur : Le_Phare

 

Un flotteur a suivre de près !

 

Grâce à un système de communication et l’utilisation d’un GPS embarqué, notre flotteur est capable de signaler sa position. Il transmet aussi les informations qu’il a relevées à l’aide de ses nombreux capteurs. Nous pouvons suivre son trajet sur la page de suivi des flotteurs : http://www.oao.obs-vlfr.fr/mapsf/en/

 

 

Cette page permet de suivre de nombreux flotteurs disséminés dans les océans et mers du monde entier. Aussi, pour rendre sa recherche plus facile, il a été baptisé par les élèves de 5ème de l’an dernier du nom de : Le Phare. Un petit logo a de même été élaboré pour le représenter.

En tapant “le-phare” dans la barre de recherche notre flotteur apparaitra à l’écran avec tout son parcours.

Pourquoi Le phare pour nom ?

Un phare est un objet, un ouvrage d’art indissociable du monde de la mer. Ils sont placés à travers le monde pour alerter les navigateurs, les êtres humains de dangers potentiels.

Tous ces petits flotteurs ont nous semble t-il la même vocation. En permettant aux scientifiques de récupérer d’innombrables données sur l’état de nos océans, ils participent grandement à leur étude, à connaître leur état de santé, à observer l’impact du réchauffement climatique sur ces derniers, à prévenir les scientifiques, et ainsi tous les êtres humains, de dangers futurs en lien avec la préservation de notre planète et notre développement durable sur celle-ci.

Outre sa forme assez ressemblante à celle de notre flotteur, Il nous a donc semblé intéressant de par sa symbolique de prendre un phare devant un globe terrestre pour logo.

Un cycle de fonctionnement précis

 

Un flotteur…plongeur ?

 

Une fois mis à l’eau notre flotteur ne va pas se contenter de rester à la surface. Il effectuera de nombreuses fois le même cycle tout en se laissant porter par les courants. Il effectue les relevés lors de sa remontée à la surface. Une fois en surface il peut communiquer l’ensemble de ses relevés grâce à un système de  communication par satellite de type irridium.

Des données précieuses

Un flotteur équipé de nombreux capteurs…

  Profiling float (Photo : David Luquet)

Profiling float (Photo : David Luquet)

Lors de sa remontée, notre flotteur effectue de nombreux relevés en fonction de la profondeur en utilisant plusieurs capteurs.

  • température
  • salinité de l’eau
  • densité de l’eau
  • taux de chlorophylle-a
  • les nitrates
  • oxygène

 

Exemple d’un récapitulatif de données généré lors de la remontée du flotteur le 21 février 2019 :

 

L’observation des mers et océans ?

L’observation des mers et océans ?

Questionnaire :

 

Pourquoi explorer les mers et les océans ? 

Que trouve-t-on sous les mers et les océans ?

Si l’œil humain peut apprécier ces différences sur les continents, il n’en est pas de même pour l’océan.

C’est parce qu’il possède une troisième dimension, la profondeur, qui fait de l’océan « un monde » mystérieux et qui reste à découvrir. Un plongeur peut au mieux descendre à 100 m alors que la profondeur moyenne de l’océan est de 3800 m. On voit là tout le challenge qu’ont les océanographes à observer.

Est-ce partout pareil sous les mers et océans ?

Non ? Vu d’un bateau ou d’un avion, l’océan se présente « partout pareil ». Il n’en est absolument rien. L’océan est incroyablement différent selon les endroits ou les saisons et il y existe autant (et peut-être plus) de diversité que sur les continents. Si l’œil humain peut apprécier ces différences sur les continents, il n’en est pas de même pour l’océan.

pourquoi s’interésser aux fonds sous-marins ?

Une raison d’observer les océans est de chercher à mieux connaître leurs constituants (par exemple les organismes vivants) ou leurs caractéristiques (comme la température ou la salinité). Cette connaissance est nécessaire pour mieux comprendre le fonctionnement et le rôle des océans dans la régulation de notre climat.

Une autre raison d’observer l’océan est motivée par l’objectif d’explorer avec le secret espoir de parfois découvrir. L’océan occupe en effet la plus grande partie de notre planète mais il reste méconnu, car à ce jour faiblement exploré. De la même manière qu’un nouveau télescope permet de découvrir de nouvelles planètes, de nouveaux outils développés pour l’observation des endroits insolites (grandes profondeurs) ou difficilement accessibles de l’océan (par exemple sous la glace) permettent de découvrir.

 

 

Questionnaire

 

 

 

Répondre aux questions sur une feuille…

 

 

 

QUESTION 1 : Quels moyens permettant d’explorer les fonds marins connais-tu ?

 

QUESTION 2 : Quels sont les principales difficultés qui rendent l’exploration des fonds marins difficiles ?

 

QUESTION 3 : Quelle est la profondeur maximale que l’on puisse trouver sous les mers ? Où ?

 

QUESTION 4 : Selon toi, comment l’Homme doit-il s’y prendre pour explorer les fonds marins sans risque ?